Manifestation contre la loi « Sécurité globale »

22.11.2020 - Paris, France - Rédaction Paris

Manifestation contre la loi « Sécurité globale »
11.21.2020-loi sécurité générale-MichelDeslandes (Crédit image : Michel Deslandes)

Rassemblement à Paris, le 21 novembre 2020, place du Trocadéro, contre la loi sécuritaire globale !

Une loi qui interdit de publier sur les réseaux sociaux des images de policiers non floutés, une loi qui interdit les occupations d’universités, une loi qui oblige les journalistes à se déclarer en Préfecture avant de pouvoir couvrir une manifestation, et tout cela sous peine d’amendes et de prison !

Un tout sécuritaire qui a un but évident de limiter les contestations et les rassemblements, qui s’en prend ainsi à la liberté de la presse, et qui ne permet plus d’identifier un policier qui userait de la violence au delà de la proportion défini par un code de déontologie qui normalement mesure les actions répréhensibles des forces de l’ordre !

Alors, Beaucoup de mondes, tous les âges, mais aussi beaucoup de jeunes !

À noter qu’il me semble que ce rassemblement devait se tenir sur le parvis des droits de l’homme, en fait interdit, complètement barricadé, plus difficile à nasser sans doute, et puis le symbole devait les gêner…

Je suis arrivé vers 13h30, j’ai fait le tour de la place pour constater, comme d’habitude, une mise en sécurité absolue, toutes les rues partant de cette place étant barricadées ou fermées par des cordons policiers, et à noter 2 canons à eaux, qui serviront d’ailleurs plus tard dans la soirée !

Alors pas grand chose à dire à part que si on essaie de faire une synthèse des slogans et de ce que les gens peuvent dire, on peut résumer par une conscience effective d’un état policier qui se met en place, d’une alliance évidente entre la rem, LR et l’extrême droite, pour un tout sécuritaire, une dérive évidente vers le fascisme, et la dictature qui n’est plus un vain mot, ou des paroles en l’air !

Alors, des policiers aussi dans le métro, une fouille en sortie, pendant un quart d’heure, puis plus rien, les ordres sont étranges et bizarres !

Enfin, il semble y avoir une détermination, une désobéissance qui se proclame pour continuer de filmer la police pendant ses exactions, ben voyons, sinon, il nous reste quoi pour nous défendre ? En tout cas, merci à tous les gens qui étaient la, trop peu bien sur pour faire reculer un pouvoir aussi despotique, mais eux au moins, ils étaient la, pour dire les mots de leurs maux !

Alors on est en droit de se poser des questions sur ce tout répressif qui se met en place, quelles en sont les vraies raisons ?

Veut on continuer à maintenir à tout prix un système ultralibéral, que les gens n’arrivent plus à supporter, un système qui ne fait qu’appauvrir toujours plus des populations, alors que les milliardaires deviennent toujours plus riches, chaque jour !

Veut on étouffer dans l’œuf des révoltes qui s’expriment de plus en plus en enfermant les gens chez eux, et en criminalisant le moindre acte, le moindre mot de contestation ?

Vers ou allons nous, quel futur radieux nous est proposé, quelles libertés vont nous rester demain, dans ce pays dit « des droits de l’homme » ?

La police devient elle un instrument de l’état alors qu’elle doit normalement protéger le peuple, c’est sa mission principale, c’est pour cela qu’elle a été créée ! Ce tout sécuritaire nous montre un pouvoir qui franchit toutes les limites, et qui finit par quitter l’état de droit, pour en arriver à criminaliser les révoltes et militariser la société !

Texte et photos : Michel Deslandes

Catégories: Droits humains, Europe, Opinion
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.